le forum pour les passionnés d'animaux


    nos toutous et l'hiver

    Partagez
    avatar
    Aphrodite
    webmaster
    webmaster

    Nombre de messages : 131
    Localisation : Belgique
    Date d'inscription : 01/09/2005

    nos toutous et l'hiver

    Message  Aphrodite le Lun 10 Oct à 9:17

    1) LA RESISTANCE AU FROID l

    Elle est variable :

    Les chiens sont pour la plupart d'entre eux des animaux assez rustiques. L'organisme du chien est bien plus résistant au froid que celui des humains.
    Cependant, il faut savoir qu'un chien peut prendre un "coup de froid" et tomber assez sérieusement malade, il peut même mourir de froid s'il ne peut pas se mettre à l'abri en cas de très grosse chute de température, notamment s'il dort à même le sol dans un endroit non protégé.
    Si votre chien vit toute l'année dehors, il peut y rester l'hiver mais il devra tout de même avoir un abri et être isolé du sol.
    En revanche, certaines races résistent mal au froid, il faut donc être vigilant.
    Et, si votre chien est habitué à vivre à l'intérieur toute l'année, il sera beaucoup plus sensible au froid en hiver et vous devrez prendre plus de précautions le jour où vous l'emmènerez à la neige. Il faudra peut-être dans ce cas prévoir un manteau de protection, un traitement des coussinets plantaires et limiter la durée des sorties.

    La résistance au froid dépend :

    - de la race de votre chien
    Les races à poils longs et denses ou certaines races originaires de contrées froides comme le Chow-Chow, le Husky, le Léonberg ou le Terre-Neuve supportent généralement bien le froid.
    Certaines races à poils très ras et de morphologie très fine résistent plus difficilement au froid comme par exemple les Lévriers.
    C'est le cas également des races naines et des races miniatures (Chihuaha ,Yorkshire,...).

    - de l'âge du chien
    Les chiots et les chiens très âgés sont moins aptes à lutter contre le froid que les chiens adultes dont le métabolisme est optimum.

    - du mode de vie du chien
    Un chien qui vit dans une maison avec un jardin et qui sort souvent ou passe plusieurs heures par jour dehors, supportera mieux le froid qu'un chien qui vit en appartement. Les chiens vivant en ville dans des appartements très chauffés ou les chiens récemment toilettés comme les caniches seront plus sensibles aux basses températures. Dans ces cas, nous vous conseillons vivement d'acheter à votre compagnon un manteau qui lui permettra de maintenir sa température corporelle et de se promener sans risque.

    - de l'état d'embonpoint du chien
    Un chien maigre est plus sensible au froid qu'un chien de poids normal. Ayant peu de réserves corporelles, il est moins capable de lutter contre l'hypothermie en cas d'exposition prolongée au froid. Par contre, il faut savoir que les chiens obèses ne sont pas plus résistants au froid que les chiens de poids normal. Ils sont même souvent très frileux.

    - de l'épaisseur de la fourrure
    Les races nordiques ont un sous-poil plus dense que les races de climat tempéré.
    Les races à poils longs ont une meilleure protection que les races à poils ras.
    Nous vous conseillons de ne pas faire tondre votre chien juste avant l'hiver et de demander au toiletteur de ne pas trop enlever le sous-poil.

    - du type de froid
    Il faut savoir que le froid sec est plus facile à supporter que le froid humide.
    Par ailleurs, si un vent froid souffle, la déperdition de chaleur est plus importante et vous devez écourter votre promenade avec votre chien.

    Conclusion

    En cas de doute sur la résistance au froid de votre chien, nous vous conseillons de consulter votre vétérinaire afin qu'il l'examine et lui fasse éventuellement un bilan de santé. Il pourra alors vous dire si vous devez prendre des précautions particulières cet hiver.

    2) L’ ALIMENTATION EN HIVER

    De manière naturelle, un chien aura tendance à avoir plus faim en hiver et à réclamer un peu plus.
    Mais pour des chiens des villes, vivant la plupart du temps à l'intérieur avec nous, il n'est pas recommandé d'augmenter la ration alimentaire pendant les mois d'hiver. Ils ne feraient que prendre de l'embonpoint !!
    Seules exceptions : les chiens qui passent quasiment tout leur temps dehors, les chiens d'utilité et les chiens faisant beaucoup d'exercice comme de l'agility ou de la chasse. Dans ces cas, voir ci-dessous.

    De l'énergie pour lutter contre le froid

    Dans le cas d'un chien vivant toujours dehors, il faut lui apporter plus d'énergie à "brûler" pendant la période hivernale car son organisme doit lutter contre le froid. Vous devez augmenter sa ration de 10 à 20 % en fonction des conditions climatiques.
    Pour les chiens très actifs, il serait même recommandé de passer à un aliment "performance" si ce n'est pas déjà ce qu'il mange.

    En conclusion

    Un chien est globalement assez résistant et il préfère souvent un temps froid à trop de chaleur.
    Si votre chien passe beaucoup de temps dehors, il est important d'augmenter sa ration alimentaire, il aura vraiment besoin de manger plus !!
    Et, quoiqu'il en soit, il faut être vigilant, lui assurer un minimum d'abri et ne pas surestimer sa résistance au froid.

    3) PRECAUTIONS POUR LE CHIEN DES VILLES

    Les chiens aussi peuvent avoir froid !!
    Il est vrai que les chiens résistent mieux que nous au froid en hiver. Cependant, certaines races résistent mal au froid et si votre chien est habitué à vivre à l'intérieur toute l'année, il sera beaucoup plus sensible au froid et surtout à l'humidité. Il faudra peut-être dans ce cas prendre des précautions et limiter la durée des sorties.

    Les précautions à prendre :

    Pour les chiens frileux, il est bon de prévoir un manteau ou un pull.
    Il existe maintenant un grand choix de manteaux sobres ou originaux, il y en a pour tous les goûts !!
    Mais surtout, ils sont maintenant très bien conçus, ils sont chauds, généralement imperméables et faciles à laver.
    Mieux vaut privilégier des modèles simples à enfiler et avec des scratchs qui sont plus faciles à régler.
    Choisir aussi un modèle qui enveloppe bien le poitrail, il tiendra plus chaud.
    Même pour les grands chiens à poils très ras ou particulièrement frileux, un manteau est souvent bienvenu.

    N'oubliez pas qu'un froid humide pénètre plus qu'un froid sec et qu'un chien mouillé résiste moins bien au froid.
    De plus, par temps de pluie, votre compagnon rentre généralement de promenade trempé.
    Il est ensuite difficile de le sécher et surtout il sent forcément fort le chien mouillé.
    C'est pour cela que l'imperméable est très pratique, car il évite que le chien ne se mouille et sente ensuite.
    Vous rentrez de promenade, vous enlevez l'imper mouillé et le chien est quasi sec, ne reste qu'à lui sécher les pattes !!

    Le sel de déneigement

    En hiver, s'il neige, les rues et les trottoirs sont nappés de sel de déneigement.
    Or, ce sel provoque des irritations au niveau des pattes (entre les doigts et sur les coussinets).
    Souvent en raison de picotements, le chien va se lécher beaucoup et aggraver les lésions.
    Lorsque le sel de déneigement vient d'être répandu, nous vous conseillons de rincer les pattes de votre chien à l'eau claire après chaque promenade.
    Si votre chien ingère du sel de déneigement, il risque une intoxication dont les principaux signes sont des vomissements, de la diarrhée et des spasmes abdominaux. Il va également boire beaucoup.
    Dans certaines ingestions massives, il va présenter des troubles nerveux sérieux.
    Au moindre signe, consultez votre vétérinaire.
    Afin de protéger les pattes de votre chien du sel, nous vous recommandons d'utiliser des lotions tannantes et protectrices.
    Ces produits, initialement conçus pour les chiens d'utilité ou les chiens de traîneau, permettent de rendre les coussinets plus résistants, de les imperméabiliser et de les rendre plus souples.
    Vous évitez ainsi les fendillements, les blessures et les infections.
    Nous vous recommandons d'utiliser ces produits plutôt que de mettre des chaussons à votre chien car en règle générale, ils n'apprécient pas du tout les chaussons.

    Conclusion

    Il est vrai que les chiens qui vivent dehors toute l'année sont de plus en plus rares. Nos compagnons sont un membre de la famille à part entière et ils vivent avec nous à l'intérieur. De ce fait, il sont nettement moins résistants au froid qu'auparavant. C'est pourquoi, il convient de prendre bien soin d'eux lorsqu'arrivent les premiers froids. Et vous devrez prendre encore plus de précautions le jour où vous emmènerez votre chien à la neige...

    4) PRECAUTIONS POUR LE CHIEN VIVANT DEHORS

    Tout d'abord, si vous souhaitez laisser votre chien dehors tout l'hiver, il est bon qu'il y soit préparé, c'est-à-dire qu'il ait déjà l'habitude de vivre à l'extérieur. On ne met pas soudain un chien à vivre dehors parce que il se met à sentir plus fort à cause de la pluie ou du froid.
    Un chien peu très bien vivre toute l'année dehors mais cela doit vraiment être "toute l'année" de façon à ce qu'il bénéficie des transitions de l'automne et du printemps qui lui permettent de s'adapter et de changer de poil.
    En effet, les chiens vivant à l'extérieur en permanence ont un poil plus fourni en hiver et une meilleure résistance au froid que ceux qui vivent à l'intérieur.

    Un minimum de confort !

    Si votre chien dort ou passe la journée dans votre jardin, vous devez lui fournir un abri pour qu'il puisse se protéger du vent et de la pluie.
    Offrez-lui une grande niche isolée du sol par des pieds et que vous placerez à l'abri des intempéries (en particulier des vents dominants).
    Vous devez garnir l'intérieur avec des couvertures ou de la paille afin de l'aider à lutter contre la déperdition de chaleur.
    Votre chien s'il passe la plupart de son temps à l'extérieur pendant l'hiver a des besoins énergétiques augmentés.

    De l'énergie pour lutter contre le froid

    Dans le cas d'un chien vivant toujours dehors, Il faut lui apporter plus d'énergie à "brûler" car il doit lutter contre le froid.
    Vous devez augmenter sa ration de 10 à 20 % en fonction des conditions climatiques.

    En conclusion, un chien est globalement assez résistant et il préfère souvent un temps froid que trop de chaleur.
    Malgré tout, il vous faut être vigilant et ne pas surestimer sa résistance au froid et lui assurer un minimum d'abri.

    5) LE CHIEN ET LA NEIGE

    Les balades dans la neige sont très appréciées par les chiens qui sont souvent très excités par ce nouvel élément.
    Le chien se dépense beaucoup en courant partout et ne risque généralement pas de se refroidir .
    Quelques précautions sont néanmoins utiles.

    La neige et la peau

    Lors de contact avec la neige, votre animal est soumis au froid mais aussi à l'humidité au niveau des parties en contact avec la neige. Il faut donc veiller à l'essuyer lors des retours de promenades s'il est bien mouillé.
    Nous vous conseillons de surtout sécher les pattes, plus particulièrement les zones comprises entre les coussinets.
    Il est important d'ôter les petits paquets de glace qui se fixent sur les poils entre les coussinets.
    Vous éviterez ainsi à votre chien des gerçures, des gelures ou des blessures .
    Vous trouverez sur Wanimo.com du SOLIPAT INCOLORE qui est une solution tannante et protectrice que l'on applique sur les coussinets avant la promenade, afin de les protéger.
    Certaines régions à peau fine sont plus sensibles au froid et aux irritations par la neige, c'est le cas de la peau des testicules des mâles. Nous vous conseillons de vérifier qu'aucune lésion n'apparaît à cet endroit, vous pouvez également appliquer des pommades grasses pour les protéger.

    L'ingestion de neige

    Les chiens mangent souvent de la neige, mais il faut être vigilant car ceci peut provoquer des troubles digestifs. L'ingestion massive de neige peut provoquer une gastrite sévère (gastrite des neiges) et vous devez veillez à ce que votre chien en consomme de façon modérée.
    Votre chien peut aussi présenter des épisodes de diarrhées.

    Le sel de déneigement

    Il provoque des irritations au niveau des pattes (zones entre les doigts et les coussinets ).
    Le chien va se lécher beaucoup et aggraver les lésions.
    Nous vous conseillons de rincer les pattes de votre chien à l'eau claire quand il rentre de promenade, surtout lorsque le sel de déneigement vient d'être répandu.
    Si votre chien ingère du sel de déneigement, il risque une intoxication dont les principaux signes sont des vomissements, de la diarrhée et des spasmes abdominaux. Il va également boire beaucoup.
    Dans certaines ingestions massives, il va présenter des troubles nerveux sérieux.

    La réverbération solaire sur la neige

    Si vous allez aux sports d'hiver avec votre chien, vous devez penser à la réverbération intense du soleil sur la neige.
    Vous portez des lunettes de soleil mais votre chien lui n'en porte pas. Il faut donc éviter de trop l'exposer à cette réverbération qui peut entraîner des problèmes oculaires. Si votre chien souffre de pathologie oculaire chronique comme une kérato-conjonctivite pigmentaire, nous vous conseillons de signaler à votre vétérinaire que vous allez aux sports d'hiver.
    Il pourra vous conseiller sur les précautions à prendre.

    L'activité sportive intense dans la neige

    Si vous pensez pratiquer avec votre chien certaines sports d'hiver de manière intensive comme le ski de fond, les promenades en raquettes, il faudra habituer votre chien de manière progressive.
    Votre animal devra en effet être capable d'avoir une activité physique dans des conditions climatiques difficiles (froid, neige et altitude)
    Pour donner à votre chien la condition physique nécessaire, vous devez lui faire pratiquer des activités sportives intensives quelques mois avant votre séjour en montagne. Vous devrez également augmenter sa ration alimentaire de 20 à 30 % pour l'aider à lutter contre le au froid et à fournir un effort physique intense.

    De plus, vous devez effectuer des soins particuliers au niveau des pattes.
    Vous devez préparer les coussinets plantaires deux à trois semaines avant votre séjour en montagne en appliquant une solution tannante qui renforce la résistance des coussinets. Vous trouverez ce produit dans la boutique Wanimo.com. Vous pouvez aussi appliquer sur les pattes un produit à base de cire qui protège la peau des coussinets des agressions mécaniques et chimiques (Pawax).
    Le risque de gelures des extrémités des pattes, des oreilles, du bout de la queue et de la peau des testicules sont possibles si votre chien a une activité physique intense de longue durée dans la neige.
    Vous devez donc faire attention en examinant régulièrement les régions à risque.

    En restant vigilant et prenant ces quelques précautions, vous pourrez emmenez votre chien à la neige sans aucun problème.
    Nous vous souhaitons de nombreux bons moments cet hiver avec votre compagnon!

      La date/heure actuelle est Dim 18 Nov à 10:33